ÉCONOMIE

 

Filière canne à sucre : Des scientifiques et sociologues
travaillent pour une meilleure adaptation aux changements
climatiques par le biais du projet CLIMSUCAF

Les résultats de la COP25 ont permis de mettre en valeur l’importance
de la collaboration entre scientifiques, sociologues et agriculteurs pour
agir sur les impacts du Changement Climatique dans le monde.

En Côte D’Ivoire, Le Ministère du Plan et du Développement en partenariat
avec L’AFD, a établi depuis 2016, un cadre de dialogue stratégique sur
les politiques publiques.

                                                                                                                  Ce mémorandum de dialogue stratégique, matérialisé par un ensemble de
programmes à court et moyen terme focalisés sur des activités de recherche, leur diffusion et la mise en réseau de chercheurs selon leur domaine.

Des programmes de Recherche sur certaines cultures comme la Canne à Sucre, sont nécessaires pour adapter les pratiques culturales du monde agricole aux effets du changement climatique qui agissent négativement sur le niveau de production agricole.
 

6.jpg
  Les acteurs dans une plantation de canne à sucre. (DR)

Sur l’initiative de l’AFD représentée par le Dr ROUDIER Philippe, et l’IRD, représentée par le Professeur DIEDHIOU Arona ; le Projet CLIMSUCAF, (Services Climatiques et Météorologiques pour la Production et L’Exploitation de la Canne A Sucre en Afrique), a été élaboré pour évaluer les impacts du changement climatique sur la culture de Canne à sucre.

Parmi les partenaires éminents de ce projet, il y a les institutions telles que la Société d’exploitation et de développement aéroportuaire aéronautique et métrologique (SODEXAM), la SUCAF-CI (Sucreries D’Afrique Côte D’Ivoire), l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, l’Université Félix Houphouet Boigny (avec le LAPA-MF (Laboratoire de Physique de l’Atmosphère et de Mécanique des Fluides), l’IGT (Institut de Géographie Tropicale) et le CURAT (Centre Universitaire de Recherche et d'Application en Télédétection)), le CIRES (Centre Ivoirien de Recherches en Sciences Economiques et Sociales), et pour la société civile, l’ONG ASDERA (Association pour la Sensibilisation sur le Développement Rural et les Energies Renouvelables en Afrique).

Ensemble, ces institutions formaliseront selon leurs spécialités, des solutions adaptées aux aspects scientifiques et sociaux des producteurs de Canne à Sucre, tout en procédant à l’optimisation de la productivité des plantations de canne à Sucre afin d’apporter un changement positif au sein des populations tirant leurs revenus de la culture de Canne à Sucre.

La SUCAF-CI active dans le domaine de l’innovation et du Changement Climatique recevra les scientifiques et les sociologues pour la collecte de données quelque soient les axes de recherche. L’axe socio-économique du Projet CLIMSUCAF, portant sur les conditions de vie des paysans producteurs de la canne à sucre, est coordonné par Dr KOMENA Boniface du CIRES, UM Résiliences/Université ALASSANE OUATTARA de Bouaké.

Au niveau de l’axe agro- météorologique, les travaux de recherche sont dirigés par Le Professeur KOBEA du Laboratoire de Physique de l’Atmosphère et de Mécanique des Fluides (LAPA – MF), Université FELIX HOUPHOUET-BOIGNY. La SODEXAM, représentée par Mr KONATE Daouda, Directeur de la Météorologie, est partenaire du Projet CLIMSUCAF.

Cette institution de renom, travaille activement avec les Partenaires du Projet afin d’aboutir à une information climatique optimisée et adaptée à la culture de Canne à Sucre.

L'objectif de ce Projet est de permettre aux agriculteurs d’avoir accès à un système d’informations viable, dynamique, en phase avec leurs réalités agricoles. Avec le projet CLIMSUCAF, il sera possible d’apporter aux agriculteurs des solutions durables face aux effets des changements climatiques sur l’Agriculture, précisément dans le domaine de la Filière Sucrière en Côte D’Ivoire.

www.climsucaf.net

Source: Cercom