ACTIVITES DE RECHERCHE  

Le Centre Universitaire de Recherche et d’Application en Télédétection (CURAT)

Le CURAT est dirigé par Le Professeur KOUAME KAN JEAN

 

 

 

 

Le Centre Universitaire de Recherche et d’Application en Télédétection (CURAT) a été créé en 1995. Situé au sein de l’Université Félix Houphouët-Boigny, il appartient à l’UFR des Sciences de la Terre et des Ressources Minières (STRM).

Trois types d’activités s’y déroulent. L'On peut compter parmi ces activités : 

  • Les activités de formation en télédétection et SIG (Système d’Information Géographique) à l’EDAT,

  • Les activités de Recherche 

  • Les activités de Vulgarisation de Recherche à travers la revue RESIGEO

Au niveau des activités pédagogiques, la formation en Master et Doctorat en Télédétection et SIG se fait en présentielle, en ligne (pédagogie numérique)
et en formation continue selon quatre domaines qui sont :

- Climat, Environnement et Développement Durable (CE2D)

- Aménagement et Gestion des Terres et des Ecosystèmes (AGTE),

- Eau, Agriculture et Sécurité Alimentaire (EASA)

- Analyse et Traitement d’Images Numériques (ATIN)

Les activités de recherche se font selon 4 axes de recherche :

- Climat, Environnement et Sécurité Alimentaire (CESA),

- Dynamique des Paysages et des Ecosystèmes Tropicaux (DPET)

- Modélisation et Traitement Numérique d’Image (MoTNI)

- Océan et littoral (OLIT)

 

Activités de Recherche 

Dr N’GUESSAN BI Vami Hermann – Point Focal CLIMSUCAF


Doctorant :  Loukou Kouakou Jérome André

Thème :
Estimation de l’évapotranspiration dans dans les complexes sucriers de la SUCAF
par la méthode SEBAL

Résumé : L’objectif visé est de calculer l’évapotranspiration par télédétection qui répond au besoin de précision dans l’estimation de l’évapotranspiration dans les complexes sucriers de SUCAF.

A cet effet, les traitements des données OLI 2019 par utilisation de l’algorithme SEBAL qui est une méthode qui se réfère au Bilan énergétique, a permis l’estimation de l’évapotranspiration an passant par l’estimation de plusieurs paramètres qui entrent dans l’estimation du Bilan énergétique.

Les principaux résultats obtenus sont par conséquent différents paramètres climatiques parmi lesquels on peut citer la température de surface, l’albédo de surface, le rayonnement net et le flux de chaleur dans le sol. L’objectif visé est de calculer l’évapotranspiration par télédétection qui répond au besoin de précision dans l’estimation de l’évapotranspiration dans les complexes sucriers de SUCAF. Les résultats préliminaires ont montré que l’évapotranspiration instantanée est plus élevée au sud qu’au nord avec des valeurs comprises entre 0,40mm/h et 1,28mm /h sur l’ensemble de la zone d’étude.

 

Dr N’GUESSAN BI Vami Hermann – Point Focal CLIMSUCAF


Doctorant :   Kouakou José Ricardo Elfried

Thème : Evaluation des produits ERA5 pour la culture de la canne à sucre dans les complexes sucriers Ferké 1 et 2

Résumé : L’objectif est de déterminer l’aptitude du programme ERA5 à fournir des données fiables et pertinentes sur l’ensemble des variables utiles à la culture de la canne à sucre (pluie, vent, température, ensoleillement, ...).

Les données pluviométriques ERA5 étant des produits de réanalyse, dans un premier temps, un travail de validation de ce produit climatique avant toute utilisation dans le domaine de la culture de la canne. Ainsi, une étude statistique portant sur les caractéristiques de corrélation, de validation et de fiabilité des données ERA5 a été réalisée. Cette validation s’est faite par comparaison aux données pluviométriques CHIRPS qui sont calibrés sur les stations météorologiques de la SODEXAM et portent sur une chronique de 1988 à 2018.

Les résultats préliminaires de cette étude nous ont permis de mettre en évidence une meilleure représentativité des données ERA5 pendant les périodes de saison sèche dans l’ensemble des zones étudiés en particulier les zones centre et nord tandis que les précipitations simulées en début de saison pluvieuse présentent une faible corrélation avec les données CHIRPS. L’on note donc que la zone NORD est la zone la mieux simulée par la réanalyse ERA5 pendant la plus grande partie de l’année.

 

Dr N’GUESSAN BI Vami Hermann – Point Focal CLIMSUCAF


Doctorant :  Yao Taoffick Macaire

Theme : Analyse des extrêmes pluviométriques par la methodes des indices climatiques dans les complexes sucriers de ferke 1 et 2

Résumé : La présente étude a pour objectif de caractériser la variabilité pluviométrique dans les complexes sucriers de Ferké. De façon spécifique il s’agit d’adopter une approche méthodologique qui consiste à analyser l’évolution des caractéristiques pluviométriques à savoir la quantité, la fréquence et la répartition spatiale, à travers des indices pluviométriques. Les données issues du programme ont été utilisées pour le calcul des indices pluviométriques à l’aide du programme climPACT 2. L’analyse spatial et statistique des indices pluviométriques indiquent une tendance à la baisse des indices annuels (Sdii, R95p, R95ptot, R99p et R99ptot) tandis que les indices Cwd, Rx1day et R10mm ont une tendance à la hausse en saisons sèches et à la baisse pendant les saisons pluvieuses. Les indices Cdd et Prcptot baisse en saison sèche tandis qu’elle augmente en saison pluvieuse. La tendance générale de l’indice R20mm est en baisse en saison sèche de même qu’en saison pluvieuse.

Projet CLIMSUCAF

IRD--UFHB Campus de Cocody

08 BP 3800 Abidjan 08

Téléphone : +225 74020379

Mobile : +225 74020379

PLUS D'INFO

Qui sommes-nous ?

Nos Organes

Mentions légales

Les Moyens

Les Publications

SUIVEZ-NOUS

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Tumblr Social Icon
  • Instagram

Tous Droits réservés CLIMSUCAF 2019