ACTIVITES DE RECHERCHE  

L’UFR ENVIRONNEMENT de l’Université Jean Lorougnon Guédé est dirigé
par Docteur KOUASSI Kouakou Lazare, Maître de Conférences

 

L’UFR Environnement de l’Université Jean Lorougnon Guédé est une UFR d’excellence
dans les domaines de la Biodiversité et Gestion Durable des Ecosystèmes, de Production
Aquacole et Protection de l’Environnement, du Génie de l’Eau et de l’Environnement, de la
Géologie Appliquée et de la Physique-Chimie. Elle a pour missions de contribuer activement
à assurer le développement durable par l’amélioration du système d’approvisionnement en
eau potable, la création de sites d’application et d’expérimentation pour les activités de
formation et de recherche, de conception de matériaux innovants pour la construction durable
et la préservation de l’environnement.

Equipe de recherche du projet CLIMSUCAF

 

 

 

 

 

Point Focal :Dr KOUASSI Kouakou Lazare,
Maître de Conférences

 

 

Adjoint : Dr YAO Affoué Berthe
Epse TOURE, Maitre-Assistant

Description des Travaux

 

Doctorant : OUEDE Gla Blaise

Master : SORO Do Ange Désiré

Titre du Thème de Recherche :
Évaluation des ressources en eau et de leur variabilité spatiotemporelle pour l’optimisation de la production de la canne à sucre : cas des complexes sucriers de Ferkessédougou, Côte d’Ivoire

Résumé des activités de recherche :

L’équipe hydrologique travaille sur l’évaluation des ressources en eau et de leur
variabilité spatiotemporelle pour l’optimisation de la production de la canne à sucre
dans les complexes sucriers de Ferkessédougou. L’objectif général est d’analyser la
disponibilité de la ressource en eau sur le long terme (horizon 2050) afin de planifier
son allocation aux besoins des périmètres sucriers de Ferké. 

La démarche méthodologique comprend les étapes suivantes :

 (i) évaluer les besoins en eau actuels et futurs des deux complexes à l’horizon 2050 
(ii) caractériser la variabilité hydro-pluviométrique du bassin versant 
(iii) caractériser la dynamique des modifications du couvert végétal et de l’occupation des terres
(iv) évaluer la réponse hydrologique du bassin versant du Haut Bandama face aux changements
climatiques et à la dynamique d’occupation du sol. 

 

Après la collecte des données historiques et la recherche documentaire, une mission de collecte
 des données de terrain a été réalisée du 19 au 22 février 2020. Au cours de cette mission, nous
avions effectué des levées bathymétriques des retenues (Photo a) des deux barrages qui servent à l’irrigation de la canne à sucre et mesuré le débit du fleuve Bandama à la station pont Ferké-sinématiali (photo b).

 

L’étude de la morphologie des retenues a montré que la profondeur maximale de la
retenue de Morrison est estimée à 11,98 m ; soit un volume d’eau disponible d’environ 11 656 735,5 m3.
Pour celle de Lokpoho, la profondeur maximale est de 8,82 m avec une capacité en eau de 4 354 531,5 m3.
De 2013 à 2020, le processus d’envasement subit par ces retenues est estimé à un taux respectif de 2,1% et 2,4%.
Les activités de collecte de données cartographiques, de prévisions des paramètres climatiques des modèles CLM
et RCA de 1950 à 2100 se poursuivent. Aussi, une mission de mesure hydrométrique et bathymétrique en période
de crue est prévue au mois de septembre 2020.

Mots clés : Ressource en eau, optimisation, canne à sucre, variabilité, changement climatique

Projet CLIMSUCAF

IRD--UFHB Campus de Cocody

08 BP 3800 Abidjan 08

Téléphone : +225 74020379

Mobile : +225 74020379

PLUS D'INFO

Qui sommes-nous ?

Nos Organes

Mentions légales

Les Moyens

Les Publications

SUIVEZ-NOUS

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Tumblr Social Icon
  • Instagram

Tous Droits réservés CLIMSUCAF 2019